Adhesion individuelle

En savoir +

Adhésion copropriété

En savoir +

Notre association créée en 2000, est aujourd’hui reconnue pour son efficacité dans la défense des intérêts de nos adhérents – individuels ou collectif « copropriété ». Nous conseillons nos adhérents en tout ce qui concerne la vie des copropriétés, l’application de la réglementation, la relation avec les Syndics, dans un esprit de coopération emprunt cependant de fermeté.

Les intervenants de l’Association sont tous des bénévoles, qui assurent des permanences tant au CAP D’AGDE qu’à SETE, répondent au téléphone, ou par mail. Nos cotisations ne sont pas élevées, mais suffisantes pour assurer le fonctionnement d’une association loi de 1901, à but non lucratif. Si besoin, nous pouvons faire appel à des professionnels spécialisés.

La loi 65-557 du 10 Juillet 1965, le décret 67-223 du 17 mars 1967, et le règlement de copropriété définissent des copropriétaires, de l’assemblée générale, du conseil syndical et du syndic ... Le règlement de copropriété définit les règles de fonctionnement de l'immeuble et précise les droits et les obligations des copropriétaires........MERCI DE VOTRE VISITE

Prestations proposées à nos adhérents

  • Défense des copropriétaires
  • Renseignements et soutien par téléphone, par mail, lors des permanences au CAP D’AGDE et à SETE
  • Information sur les rôles, responsabilités et prérogatives des intervenants : copropriétaires, conseil
    syndical, assemblée générale, syndic.
  • Aide particulière pour les membres du Conseil Syndical
  • Accompagnement si nécessaire pour des interventions à l’extérieur.
  • Etude des documents comptables de la copropriété
  • Bulletins d’information : sur la législation en vigueur et son évolution, dossiers par thèmes.
  • Journées « formation »

Vous trouverez dans les rubriques 2 bulletins d’adhésion

  • l’un pour l’adhésion INDIVIDUELLE
  • l’autre pour l’adhésion collective COPROPRIETE

L’article 27 du Décret n° 67-223 du 17.3.1967, est ainsi rédigé : « …Le conseil syndical peut, pour l’exécution de sa mission, prendre conseil auprès de toute personne de son choix. Il peut aussi, sur une question particulière demander un avis technique à tout professionnel de la spécialité. Les dépenses nécessitées par l’exécution de la mission du conseil syndical constituent des dépenses courantes d’administration. Elles sont supportées par le syndicat et réglées par le syndic »

Ceci permet donc sur simple décision du conseil syndical d’adhérer à notre association.